Droit de prêt numérique en bibliothèque : et si on arrêtait avec les mythologies ? Version imprimable


Il y a un an, la Cours de Justice de l'Union européenne a estimé que les dispositions de la directive européenne de 1992 sur le public devait être interprétées de manière extensive comme s’appliquant au . Cette décision réaffirme avec force la nécessité d’une intervention du législateur pour permettre aux bibliothèques de jouer leur rôle en faveur de l’ sous forme numérique. 

Mais cette décision du CJUE n’a toujours pas produit d’effets concrets en France alors que les principes qu’elle a dégagé sont bien directement applicables dans notre pays. 

Lire cet article sur S.I.Lex


Baromètre 2017 de l'offre de livres numériques en France Version imprimable



KPMG a publié son quatrième état des lieux du développement de l’offre numérique en France.Ce baromètre souligne notamment quatre points particuliers :

- 70 % des éditeurs proposent une offre de livres numériques en France ;
- l’offre de livres numériques est de plus en plus abondante : 80 % des nouveautés sont disponibles en format numérique ;
- 40 % des éditeurs ont pour objectif principal d’atteindre un nouveau public grâce aux e-books ;
- les ventes numériques sont variables en fonction des éditeurs.

Lire l’enquête complète de KPMG.

Source : BBF

Droit de prêt numérique : pour la Ministre de la culture, c'est non Version imprimable



Depuis plusieurs années maintenant, bibliothécaires et éditeurs ne s'entendent guère autour de la notion de prêt numérique : certains souhaitent plus de titres et un accès simplifié, les autres craignent une cannibalisation du marché par l'accès gratuit. Une décision de la CJUE n'avait pas aidé les différents partis à y voir plus clair, et chacun campe sur ses positions. Pour Françoise Nyssen, en tout cas, l'idée d'un numérique n'est pas séduisante.

Lire cet article sur Actualitté.

Lire également le communiqué du collectif SavoirsCom1

Lire en numérique : réalités et perspectives Version imprimable

La Bibliothèque Nationale de France organisait en mai dernier une session de ses Ateliers sur le thème "Lire en numérique: réalité et perspective". Les vidéos sont en ligne.

Voir les vidéo de la journée d'étude.

Médiation numérique des savoirs et marketing public : différences et complémentarités Version imprimable

Mots-clés :



La thématique de la numérique s’est développée ces dernières années dans les discours professionnels des bibliothécaires. Il s’agit ici de prendre en compte les changements majeurs apportés par le numérique à la construction et à la diffusion des savoirs et des savoir-faire.  Parallèlement, dans le secteur culturel, les outils du sont de mieux en mieux connus et appliqués au sein du secteur public. Bien loin de se réduire à la simple fonction publicitaire, le constitue une stratégie visant à ajuster l’offre aux besoins et aux attentes des clients potentiels, à en assurer pertinemment la distribution et la promotion

Est-ce dire alors que la mise en œuvre d’un dispositif de numérique des savoirs s’inscrit dans une démarche de public? Quelles sont les différences et les complémentarités entre ces deux concepts opérationnels bien distincts?

Lire cet article de Silvère Mercier & Lionel Dujol

Les Chiffres de l’édition en 2016 Version imprimable

Mots-clés :


Chaque année, le Syndicat national de l' publie les de l'. Le marché de l’ numérique, porté par la croissance de l’ universitaire et professionnelle, poursuit sa progression. Il a généré, en 2016, toutes catégories éditoriales et tous supports confondus, un chiffre d’affaires de 234 millions d’euros et représente 8,65% du chiffre d’affaires des ventes de livres des éditeurs.Si on isole le secteur professionnel BtoB proprement dit, nous aurions donc un chiffre de 5,08% du marché global de l'.

Lire cet article sur Aldus.

Vers un nouveau modèle économique du prêt d'ebooks chez Overdrive Version imprimable


Le modèle n’est pas encore pleinement dévoilé, mais Overdrive assure que l’on découvrira son nouveau modèle avant fin 2017. Son système de « Cost-per-Circulation » devrait apporter une respiration bienvenue pour les bibliothèques : les établissements ne seront facturés qu’au moment de l’emprunt du livre. Finis les achats ?

Lire cet article sur Actualitté.

Réfléchissons à deux fois avant de nous lancer dans une offre de livres numériques Version imprimable

Mots-clés : ,


Une récente enquête de GFK démontre que les Français boudent le . Thomas Fourmeux s'interroge  : 

"Les bibliothécaires n’ont peut-être pas assez de recul sur cette question du . On s’obstine à vouloir mettre en place des offres de livres numériques avec PNB en tête. Pourtant, à bien y regarder, tous les voyants indiquent que cela ne sert à rien de nous lancer dans des usines à gaz pour essayer d’avoir un côté moderne."

Lire cet article sur BiblioNumericus